Observe ce qui te pousse à manger et à boire...

Aujourd'hui, vendredi, un partage : mes notes d'un atelier fait en ligne en avril.

Observer ce qui nous pousse à manger et à boire,

et en apprendre sur soi...

18 affirmations...

vous correspondent-elles ?

et que disent-elles de vous ?

Bon "test" !

Sébastien

www.suzanneetsimone.fr

#test #suzanneetsimone #alimentation


Pour les 6 facteurs suivants, est-ce que ces affirmations te correspondent ?

Si non, tu n'es pas concerné.e.

Si une seule sur trois, tu es un peu concerné.e.

Si toutes, tu es totalement concerné.e.

Vois d'abord lesquels de ces facteurs te concernent, à quelle hauteur.

Leur signification est décrite ensuite.


Premier facteur : manger parce qu'on a faim !


Deuxième facteur :

- tu manges tout ce qu'il y a dans l'assiette, parce que c'est mal de laisser

- tu n'oses pas dire que tu n'aimes pas, par peur de déplaire

- s'il y a des restes dans le frigo, tu manges ça d'abord, par peur de gaspiller

=> tu manges par principe


Troisième facteur :

- tu sens et vois quelque chose de bon : tu es porté.e à vouloir le manger

- tu manges quelque chose de très bon : il n'est pas possible de s'arrêter, tu veux le terminer

- tu aimes goûter et manger dans l'assiette de l'Autre

=> tu manges par gourmandise


Quatrième facteur :

- tu manges presque toujours aux mêmes heures

- tu manges presque toujours les mêmes choses

- tu as de la difficulté avec les aliments inconnus par toi

=> tu manges par habitude


Cinquième facteur :

- seul.e, tu choisis de manger le plat qui demande le moins de préparation possible

- seul.e, tu choisis de ne pas manger plutôt que d'avoir à préparer à manger

- seul.e, tu achètes des plats préparés à l'avance, ou tu manges au restaurant

=> tu manges par paresse


Sixième facteur :

- après une journée difficile, tu décides que tu mérites de manger,sachant que ça ne répond pas à un besoin

- tu es fièr.e de toi, tu manges ou tu bois simplement pour célébrer

- tu manges ou tu bois en pensant que ça va te détendre

=> tu manges par récompense


Septième facteur :

- tu ouvres le frigo et tu te demandes : qu'est-ce que je pourrais bien manger ?

- en période de colère, déception, ennui, solitude..., tu décides de manger croyant que ça va te permettre de te sentir mieux

- tu sais que tu n'as pas faim, mais quelque chose à l'intérieur de toi te pousse à manger

=> tu manges par émotion


Significations :

L'idée de lire ces lignes est d'apprendre à se connaître, seul ton égo peut se vexer à ces mots, car il sait que quand tu auras identifié tes automatismes, il perdra de sa puissance.


Manger par principe et/ou par habitude :

je me laisse contrôler/manipuler par mes croyances, ma vie est dirigée par mon passé

mes peurs m'empêchent d'écouter mon intuition, mes besoins véritables

j'ai de la résistance aux idées nouvelles

mon égo est très présent

j'ai de la difficulté à me faire plaisir tant que toutes les tâches ne sont pas terminées

le plaisir de l'Autre passe avant le mien


Manger par gourmandise :

je me laisse influencer par ce que mes cinq sens perçoivent

je me crois responsable du bonheur des Autres

quand je sens, vois, entends... le malheur, je passe à l'action pour les Autres

mon bonheur dépend donc du bonheur des Autres. Ce qui est impossible

je ressens un manque, donc je mange


Manger par paresse :

je suis plus dépendant.e des Autres que je ne le crois

quand je suis avec celleux que j'aime, je suis différent.e que quand je suis seul.e

j'agis en fonction du choix des Autres

je ne me crois pas assez important.e

la présence des Autres me donne un faux sentiment d'importance

je ne crois pas en ma valeur personnelle, donc je n'écoute pas mes besoins


Manger par récompense :

je me demande beaucoup, au-delà de mes limites

je suis perfectionniste

j'attends de faire quelque chose d'extraordinaire avant de me récompenser

j'ai besoin de reconnaissance

j'ai une attente intérieure, parfois inconsciente, que les Autres reconnaissent « tout ce que j'ai fait », donc je suis insatisfait.e, déçu.e.


Manger par émotion :

je vis beaucoup d'émotions, plus que je ne crois

j'évite de sentir la douleur associée à ces émotions

j'utilise la nourriture, croyant moins souffrir


Quelles réactions naissent en toi à cette observation ?

Qu'apprends-tu ?

Qu'est-ce que cela confirme ?

Qu'est-ce que tu mets en place pour passer au-delà ?


As-tu besoin de mon coup de main ?

0 commentaire

Posts récents

Voir tout