Est-ce que je fais des suppositions ?

La philosophie toltèque nous livre ce troisième accord :

ne faites pas de suppositions.

Notre mental, égo, nous déconnecte de l'instant présent, de l'apaisement.

En nous plongeant dans le passé, par le regret et la rumination.

En nous plongeant dans le futur, par l'angoisse et la supposition.

Il imagine des scénarios, qui n'existent pas encore,

et qui n'existeront peut-être jamais.


Quand nous ne savons pas, n'imaginons RIEN.

Comment ?

Prenons l'exemple : ielle n'a pas répondu à mon SMS.

En me parlant à moi-même : je ne sais pas pourquoi ielle n'a pas répondu, donc Stop !

En posant la question : qu'est-ce qui fait que tu n'as pas répondu à mon SMS ?

J'ai besoin d'arrêter de supposer la raison.

En faisant de la description factuelle : j'ai envoyé mon SMS mardi à 15 h 35,

on est vendredi, 11 h 12, et je n'ai pas de réponse,

voilà les faits, il n'y a rien d'autre que ces faits.

Quand la réponse nous arrive, on est souvent agréablement surpris.e,

et on se demande même pourquoi on a imaginé tous ces trucs négatifs.

Nous avons commencé à régler un problème qui n'existe pas !

Si, et quand, le problème devient réalité, je cherche les solutions, pas avant !

A la prochaine supposition,

Expérimentez-le !

Sébastien

0 commentaire

Posts récents

Voir tout